Vous êtes ici

Management buy-out de Cicero et Monopol en Allemagne

Management buy-out de Cicero et Monopol en Allemagne

Depuis le lancement de Cicero il y a douze ans et la reprise de Monopol en 2006, il n’a pas été possible d’exploiter cette petite unité d’édition de Ringier en Allemagne de manière rentable. Par conséquent, différentes options pour une réorientation en profondeur de ces deux journaux de qualité ont été étudiées.

Avec la reprise de Cicero et Monopol par l’équipe dirigeante expérimentée de Cicero, une solution prometteuse a pu être trouvée. Le rédacteur en chef Christophe Schwennicke et son adjoint Alexander Marguier reprennent les deux magazines ainsi que les actifs de l’entreprise au 1er mai 2016, et les transfèrent dans leur nouvelle maison d’édition Res Publica Verlags GmbH grâce à un financement de départ de Ringier. L’objectif visé est de consolider financièrement les deux titres à moyen terme – en format imprimé et en ligne – et de les accompagner vers un succès à long terme.

Holger Liebs, rédacteur en chef de Monopol, ainsi qu’Anne Sasse, co-directrice de Ringier Publishing GmbH en Allemagne, quittent l’entreprise pour relever de nouveaux défis. Pour sa part, Thorsten Thierhoff, co-directeur, apportera son soutien à la nouvelle société dans ses activités opérationnelles jusqu’en 2017.

L’activité publicitaire des deux magazines est transférée au prestataire iq media marketing GmbH à Dusseldorf le 18 février 2016. L’objectif est d’améliorer la rentabilité de cette activité grâce à l’exploitation de synergies dans la commercialisation, associée à une réduction des coûts. Pour sa part, le marché de l’art de Monopol continuera d’être traité de manière indépendante depuis Berlin. Cette externalisation conduit à plusieurs licenciements au sein des départements publicitaires à Munich et Berlin.

Le nombre de postes au sein des rédactions sera également revu à la baisse. Cette réduction des effectifs sera réalisée sous la responsabilité de l’actionnaire actuel Ringier. Celui-ci mettra tout en œuvre pour que ces licenciements économiques soient accompagnés d’un plan social équitable.

«La vente ou l’arrêt complet des deux titres auraient constitué des solutions plus économiques, mais aussi une réponse sans créativité et sans amour pour notre métier d’éditeurs. Par conséquent, la voie choisie me réjouit beaucoup. Elle assure le maintien à long terme de ces deux produits de qualité, sans concession pour la qualité éditoriale. Je remercie Holger Liebs et Anne Sasse, ainsi que Thorsten Thierhoff, pour leur engagement d’un grand professionnalisme dans le cadre de nos activités en Allemagne, et je leur adresse mes meilleurs vœux pour leur avenir».

Marc Walder, CEO Ringier SA

«Les deux titres sont des magazines de qualité. Cicero conservera sa ligne en tant que magazine de débats politico-sociaux sur tous les canaux – format imprimé, en ligne et manifestations – et poursuivra son développement en ce sens. Monopol conservera également la ligne qui a fait son succès, tout en s’ouvrant à l’art contemporain. Nous maintiendrons et développerons la qualité éditoriale des deux titres, tout en bénéficiant de structures décisionnelles plus directes et d’un meilleur rapport coûts-efficacité, donc d’une meilleure rentabilité.»

Christoph Schwennicke, rédacteur en chef de Cicero, s’exprime pour sa part sur les projets qu’Alexander Marguier et lui-même ont élaboré après le management buy-out

Cicero, périodique de culture politique, est un magazine d’auteurs exigeant et leader d’opinion. Des personnalités marquantes de notre temps et des journalistes de renom prennent position chaque mois sur des sujets politiques, économiques et culturels importants.

Monopol, magazine innovant, présente les dernières tendances artistiques et décrypte notre style de vie. Chaque mois, il met à l’œuvre toute sa créativité et son savoir-faire pour offrir le meilleur de l’actualité artistique et les dernières tendances qui façonnent notre quotidien.

Ringier SA, Corporate Communications

Ringier Logo