Vous êtes ici

Démission de Ringier de l’Association Médias Suisses (VSM)

Démission de Ringier de l’Association Médias Suisses (VSM)

 

Lundi, la SSR, Swisscom et Ringier annonçaient leur nouvelle société commune: Ringier, la SSR et Swisscom souhaitent regrouper la commercialisation de leurs offres de médias et de leurs plateformes publicitaires au sein d’une nouvelle société de commercialisation commune axée sur les besoins très changeants des annonceurs et des médias suisses.

 

Swisscom apporte sa compétence technologique et les droits de commercialisation de ses plateformes de télévision et en ligne. Ringier et la SSR intègrent les droits de commercialisation de leurs offres de médias complémentaires et de forte diffusion. L’objectif déclaré des partenaires est de renforcer le marché publicitaire suisse face à une concurrence globalisée. La vocation centrale de cette nouvelle entreprise est d’ouvrir ses prestations à tous les donneurs d’ordres publicitaires, agences et autres prestataires d’inventaires publicitaires.

 

Le lendemain, un débat nourri à ce sujet a eu lieu lors d’une réunion à huis clos de la présidence de l’Association Médias Suisses (VSM).

 

L’Association Médias Suisses considère que les recettes publicitaires de la SSR ne sont pas nécessaires. Ringier ne partage pas cette position drastique.

 

Marc Walder, CEO de Ringier: «En fait, l’Association Médias Suisses exige ni plus ni moins une interdiction de la publicité pour la SSR. Autrement dit plus de publicité sur ses chaînes de télévision. Ringier ne saurait soutenir cette exigence radicale et démissionne avec effet immédiat de l’association. Je regrette ce départ inéluctable de Ringier lié à cette position.»

 

Le projet d’entreprise commune entre la SSR, Swisscom et Ringier est soumis à l’approbation de la Commission fédérale de la concurrence COMCO et du DETEC/OFCO. Sous réserve de cette approbation, cette société entamera ses activités commerciales au premier trimestre 2016.

 

Ringier SA, Corporate Communications